Valoriser ses déchets ménagers

  • par

En France, chaque habitant produit environ un kilo de déchets ménagers par jour, soit environ 350 kilos par an. Ce chiffre multiplié par le nombre de français donne le tournis. Bien entendu il faut valoriser au maximum mais aussi penser à moins jeter, surtout lorsque l’on sait que l’immense majorité de ces rebuts sont soit incinérés, soit enfouis.

C’est quoi un déchet ménager ?

C’est un rebut produit par un ménage. Ils sont de différentes natures,

  • Les emballages en représente une bonne part (plastiques, cartons, polystyrène, verre ou bien encore boites de conserve et autres)L
  • On trouve aussi les déchets verts issue de la tonte de pelouse ou de la taille des haies.
  • Les habits usagés.
  • Les déchets organiques qui comprennent notamment les reliefs de repas et les épluchures de légumes et autres.
  • Les déchets dangereux aussi appelés déchets spéciaux, tels que les restes de peinture,de vernis ou de lasure, les médicaments, solvants, produits phytosanitaires…
  • Les encombrants comme les gravats, les appareils électroménagers, meubles, literie et autres.

Peut-on faire mieux ?

Les collectivités territoriales ont mis en place de nombreux outils, comme le ramassage régulier des ordures ménagères. mais chacun peut optimiser le recyclage de ce type de rebut. La principale règle consistant à ne mettre dans cette poubelle que ce qui ne peut pas être valorisé d’une autre manière. Cela commence par ne pas y intégrer les déchets verts, des morceaux de ferraille ni des petits objets pouvant être valorisés d’une autre façon, on y trouve en effet souvent des petits objets contenant de l’électronique, du papier du carton et même parfois du verre.

On peut se donner bonne conscience en triant scrupuleusement et en respectant les consignes de tris, et c’est déjà bien, mais on peut faire encore mieux, voici quelques exemples :

Les encombrants : Cela dépend des endroits mais un ramassage est parfois organisé, sinon, ils doivent être amenés en déchetterie. Mais là encore, certains d’entre eux n’y ont pas leur place, Ils pourraient en effet avoir une seconde vie et être apportés dans une ressourcerie ou une recyclerie. Des meubles peuvent encore servir s’ils sont en bon état ou ne nécessite que peu de réparation. De même pour certains appareils encore en état de fonctionnement. Ces structures les remettent en état et les revendent à bas prix.

valoriser vêtements

Les habits : Certes ils font partie de la famille des encombrants mais avant de les jeter dans une benne, la bonne question à se poser est : “Peuvent ils encore servir ?” Pour certains d’entre eux, la réponse est oui. De plus en plus de boutiques mettent en vente des vêtements de deuxième main. Sinon des organismes tels que “le relais” ou “la croix rouge” disposent de nombreux conteneurs de récupération, les textiles y sont triés, certains partent vers une seconde vie, d’autres deviennent des chiffons pour l’industrie ou de l’isolant.

Les déchets verts, tonte de pelouse, feuilles mortes, épluchures et autres : Dans un jardin, ces déchets sont de l’or si l’on les recycle intelligemment. Les feuilles mortes deviennent ainsi du terreau, pouvant être étalé ensuite sur la terre ou incorporé au sol. Les épluchures mélangées à des feuilles mortes et un peu de tonte de pelouse se transforment rapidement en compost, un engrais naturel pour le potager et les massifs de fleurs. Les feuilles mélangées à la tonte de pelouse peuvent servir directement pour pailler les pieds des arbres, les massif buissonnant et le potager en hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *